Visites de caves de champagne (Reims)

Lieu : Domaine  Pommery, 5 place du Général Gouraud, 51100 Reims

Date  : mai 2017

Tarif : 20€ avec dégustation d’une coupe de champagne

https://www.reims-tourisme.com/reims-le-champagne

Cuve de champagne de la maison Pommery (mai 2017)

Envie d’une expérience gastronomique chic et abordable* en dehors de Paris en ces wek-ends printaniers ? Alors direction la région champenoise pour une visite des caves d’un grand nom du champagne ou plus simplement d’une maison familiale. J’opte pour une solution intermédiaire avec les caves Pommery qui propose une visite « Art du champagne » d’une heure suivie de la dégustation d’une coupe de champagne Pommery Brut Royal au tarif de 20 € / adulte. Les informations pratiques et réservations pour les maisons de champagne de la région se font très facilement sur le site  www.reims-tourisme.com/Decouvrir/Champagne/Grandes-maisons-de-Champagne.

Domaine Pommery – Mai 2017

La « Maison» Pommery est magnifique, située dans un cadre superbe dans Reims même (parc Pommery). On dirait un château de conte de fées, impression renforcée par l’exposition d’art contemporain,  « Gigantesque ! », qui s’y déroule jusqu’au 31 mai 2017 et présente des objets de la vie courante en taille XXL.

Table de jardin géante – Maison Pommery (mai 2017)

La visite des caves débute par la descente dans les crayères, situées à 30 m sous  terre, par un imposant escalier de 116 marches (attention : pas  d’ascenseur pour les personnes à mobilité réduite et la remontée des 116 marches peut couper le souffle + prévoir un gilet, les caves étant en permanence à 10-12°C et le taux d’humidité dépassant les 90%).

L’escalier conduisant aux caves à 30 m sous terre -Domaine Pommery (Mai 2017)

Nous visitons ensuite quelques-unes des allées souterraines (le réseau souterrain compte plus de  18 km d’allées, chacune portant le nom d’une ville française ou internationale où Madame Pommery a développé son commerce de champagne) où sont stockées environ 25 millions de bouteilles, en compagnie de notre guide qui nous explique les différentes étapes de la vie de ce grand vin, depuis la récolte des vignes en septembre jusqu’à la commercialisation 3 ans plus tard pour les bouteilles Pommery classiques (contre 18 mois pour des champagnes de maisons moins sélectives) ou 6 à 8 ans plus tard pour les millésimes. Il en faut du temps pour un bon champagne !

Magnum Pommery entreposés dans les crayères pendant plusieurs années – Mai 2017

Les salles les plus anciennes, telle celle contenant la dernière bouteille de la première cuvée (1874), sont jalousement tenues sous clef.

Notre guide nous explique que les 3 grands noms du champagne comprenne la veuve Pommery qui lance le champagne brut (il était jusque-là très sucré et bu en accompagnement de desserts), en sus de Dom Perignon qui mit à jour l’effervescence de ce grand vin et la veuve Clicquot qui inventa la table de remuage, sorte d’établi dans lequel les bouteilles sont rangées col en bas pour permettre au dépôt de levure issue de la fermentation alcoolique de se concentrer dans le col lors du remuage quotidien des bouteilles et être ainsi plus facilement expulsé lors de l’ouverture de la bouteille, afin d’y insérer une liqueur qui donnera au champagne sa typicité.

Une belle visite parmi un large choix de caves à visiter (Mumm, Moët, Ruinart, …), que l’on peut coupler dans la même journée à la visite d’autres sites d’intérêt, au premier rang desquels la Cathédrale de Reims où furent sacrés nombre de rois de France.

Cathédrale de Reims – Parvis et détail de la façade (l’ange au sourire)

Pour le déjeuner, je recommande une très bonne adresse rémoise, dans un genre plus populaire : Les cocottes du cul de poule.

* On peut se rendre facilement à Reims depuis Paris, en voiture (140 km), en TGV (45 minutes, à partir de 20 € l’aller simple) ou en bus (2h15, à partir de 8 € l’aller simple).

3 réflexions sur « Visites de caves de champagne (Reims) »

    1. Bonsoir Marie,
      je suis sûre que vous aimerez cette escapade gourmande à moins d’une heure de Paris. N’hésitez pas à me faire part de vos bonnes trouvailles si vous partez à la découverte d’autres lieux que ceux cités dans mon article.
      Sandrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.