Cours de cuisine en langues étrangères à la Maison d’Europe et d’Orient (Paris 12ème)

Version English Drapeau UK  Español   Drapeau Espagne

Adresse : 3 passage Hennel – 75012 Paris
Tél. : + 33 1 40 24 00 55

pa_picto_reseau_metro[1] Reuilly Diderot

http://www. sildav.org

Date : septembre 2016 – Tarif: Participation libre – Boissons : 3€

Les ingrédients du minutal de porc

Découverte par hasard dans la programmation de la fête de la gastronomie 2016, la Maison d’Europe et d’Orient est un foyer culturel/librairie qui gagne à être connu. Y est organisée une semaine de découvertes linguistiques et culturelles en cette dernière semaine du mois de septembre, dont des ateliers de cuisine.

Je n’ose m’aventurer aux ateliers en albanais ou en sorabe ( !?) mais le latin, pourquoi pas, j’adorais ça quand j’étais au lycée. Me voilà donc inscrite à l’événement qui s’avère être une sorte d’exposé (intéressant sans être trop érudit) sur la langue latine donné par un jovial professeur de latin à la retraite, suivi d’une digression sur le thème des orgies romaines  animée par un autre professeur également à la retraite. Autant dire que cette heure et demie a été longue, et je ne crois pas être la seule à l’avoir ressenti ! Enfin, arrive la troisième intervenante, une jeunette dans la cinquantaine, habillée comme si elle sortait d’un peplum. Elle nous explique qu’elle fait partie d’une association culturelle nîmoise passionnée d’antiquités romaines, qui organise des visites de sites archéologiques et musées et des ateliers culinaires antiques. Nous voilà partis dans des explications savoureuses sur les repas à l’époque romaine et la dame nous avoue que son livre de recettes favori est le De re coquinara (De la chose culinaire) d’Apicius, auteur du 1er siècle après JC. Plus que des recettes, ce cher Apicius livre un art de la table. Peu de détails sur les techniques et temps de cuisson mais la liste des ingrédients et une maxime à méditer par tout cuisinier qui se respecte « GUSTA, SI QUID DEEST, ADDES » : Goûte, et s’il manque quelque chose, ajoute-le.

C’est autour du minutal de porc que nous avons appliqué la maxime. Sorte d’étouffé de palette de porc aux abricots secs (le sucré salé était très en vogue pendant l’Antiquité) qui mijote 2 heures avant d’être émietté et revenu avec de l’huile d’olive, des oignons, du cumin, de la menthe, du garum (une sauce de poisson semblable au nuoc mam que l’on peut utiliser en lieu et place), du vinaigre balsamique, du miel et des abricots secs. Un vrai délice qui se laisse déguster avec un verre de vin ou une bière (3€ au bar de la maison).

Minutal de porc

Un beau moment de convivialité partagé avec une vingtaine de personnes (un tiers de retraités habitués du lieu, un tiers de quadras intellos (dont je fais partie, j’assume !) et un tiers de jeunes hipsters arrivés là on ne sait comment).

Ambiance très chaleureuse, participation libre à la sortie.

Pour aller plus loin sur le thème, le site de l’association : http://association.carpefeuch.over-blog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.