Archives de catégorie : France

B.O.U.L.O.M (Paris 18ème)

181 rue Ordener 75018 Paris

Tél. : 01 46 06 64 20

WWW.BOULOM.NET

M°: Jules Joffrin ou Porte de Clignancourt

Ambiance: Bistronomie – Tarif:  buffet à 29 € le midi, 39 € le soir, 45 € brunch samedi et dimanche, verre de vin à partir de 6 €

Dernière visite : février 2019

La salle du restaurant B.O.U.L.O.M (février 2019)

B.O.U.L.O.M c’est l’anagramme de Boulangerie Où L’On Mange, en référence à la boulangerie en devanture de la rue Ordener qu’il faut traverser pour arriver dans l’antre du restaurant. Créé par Julien Duboué, jeune chef basque qui s’est notamment illustré dans une édition de Top Chef (divertissement autour de la cuisine sur M6), B.O.U.L.O.M est un bistrot gastronomique sous forme de buffet. On y trouve des produits de grande qualité (charcuterie label rouge en provenance du pays basque, fruits de mer, agneau de lait, saucisse cuite sur la braise, cabillaud en croûte, etc., plateau de fromages et moult desserts).

Cave à affiner la viande (B.O.U.L.O.M février 2019)

La patate douce ou les pommes dauphines en accompagnement sont sans aucun doute les meilleures que j’ai mangées, fondantes à souhait pour les premières, croustillantes pour les secondes.

Agneau de lait et pommes dauphines (B.O.U.L.O.M février 2019)

L’ambiance est très conviviale, de la table pour 2 à la grande tablée partagée avec d’autres clients. L’accueil du personnel est chaleureux, voire amical, de l’hôtesse dans la boulangerie aux cuistots qui servent les plats au buffet chaud, en passant par les serveurs qui débarrassent les assiettes vides sur les tables, sans oublier François, le maître de salle qui prend soin de chacun comme de véritables copains, sans tomber dans la familiarité.

J’ai passé un très bon moment et ai hâte de faire connaître l’endroit à mes proches. Côté tarif, c’est élevé, surtout pour le quartier, mais largement justifié par la qualité des produits servis. Un bémol ? L’ambiance sonore, assez bruyante, ambiance bodega lors d’une troisième mi-temps de rugby, donc à éviter si on recherche un endroit pour discuter au calme.


Balade botanique et atelier cuisine zéro déchet par Altrimenti

Organisateur : Altrimenti (tél. : 06 46 13 64 56)

https://www.facebook.com/pg/altrimenti.asso

Lieu : Parc de la Bergère à BobignyChemin latéral de l’avenue Paul Vaillant-Couturier / Cité Administrative 2 / 93 000 Bobigny

  Bobigny Pablo Picasso Préfecture

Date : août 2018 – Durée : 3 heures – Tarif: gratuit sur réservation sur le site EXPLOREPARIS.COM

Atelier cuisine zéro déchet proposé par Altrimenti – Août 2018

L’association Altrimenti, créée par la pétillante Samanta afin de lutter contre le gaspillage alimentaire,  nous convie à une balade botanique dans le parc départemental de la Bergère, à Bobigny, afin de découvrir les vertus de quelques plantes communes et pourtant méconnues. C’est en compagnie d’une guide botaniste naturopathe que nous partons à la cueillette en petit groupe (une dizaine de personnes dont la moitié d’enfants, auxquels l’atelier s’adapte très bien).

Puis, direction la cuisine aménagée dans un préfabriqué du parc pour la préparation d’une salade estivale colorée composée des herbes et plantes cueillies ensemble et de quelques aliments sauvés du gaspillage alimentaire tels que les carottes invendues des marchés ou le pain rassis qui a fait un excellent toping pour notre salade après avoir été écrasé puis sauté à la poêle avec de l’huile d’olive et des graines d’orties. Nous avons également réalisé des pestos d’orties et de fanes de carottes pour relever les salades.

Petites salades estivales préparées à partir d’aliments simples

Petite astuce livrée par Samanta : pour parfumer soupe et autres préparations mijotées, inutile de se tourner vers le bouillon-cube du commerce. Il suffit de faire infuser dans une casserole d’eau bouillante des « déchets » telles que les pelures de légumes et d’y ajouter sel et poivre.

Merci à Samanta et tous ceux et celles qui oeuvrent au sein de l’association  pour cette balade et ces découvertes champêtres à quelques encablures de Paris, dans une ambiance multi-culturelle très sympathique.

Parmi les découvertes botaniques lors de la balade:

  • L’Achillée millefeuille qui se consomme fraîche en salade ou séchée en tisane. Reconnue pour ses propriétés hormonales (apaise les douleurs menstruelles).
  • Le plantin qui calme les démangeaisons dues aux orties et qui poussent en général à proximité de ces dernières (la nature fait bien les choses !). Cette petite herbe se consomme également en salade.
  • Le robinier, également appelé faux acacia en raison des épines présentes sur ses branches. Seules les fleurs, qui ont un goût sucré de miel, sont comestibles, crues ou en beignets. On les trouve en fin d’été.
  • Le sureau noir: on peut faire un sirop avec les fleurs ou laisser ces dernières infuser dans de l’eau fraîche pour la parfumer délicatement. Les baies se mangent également. Elles auraient des vertus pour les bronches. Attention à ne pas confondre le sureau noir avec le cornouiller sanguin qui donne des baies rouges toxiques semblables à celles du sureau. Pour les différencier : les feuilles du cornouiller sanguin donnent des filaments lorsqu’on les déchire.
  • L’aubépine : les jeunes feuilles se mangent crues en salade au printemps. Les fleurs qui sentent bon lorsqu’elles se trouvent sur l’arbre ont une forte odeur désagréable dès lors qu’elles sont coupées.
  • Les orties se mangent crues ou en soupe ou en infusion. Riches en fer et en silice, elles aident à prévenir les problèmes d’articulation.

Orties à cueillir et préparer avec précaution (gants et ciseaux requis !)

  • Les ronces : elles donnent des mûres et les jeunes feuilles se mangent crues ou se boivent en tisane.
  • La bardane qui aide à lutter contre les problèmes de peau. La tige pelée se mange crue ou cuite ainsi que les feuilles.
  • Les trèfles : les fleurs sont sucrées et se mangent en salade.
  • La mauve: les fleurs qui se mangent en salade sont réputées adoucir la gorge tandis que les feuilles ont un effet laxatif.

    Parterre de mauves – Parc de la Bergère (Bobigny)

Hotel California Lounge Bar (Paris 8ème)

16 rue de Berri 75008 Paris

George V

Ambiance: Brunch  – Tarif:  46 €/pers. avant réduction (30 à 40% de réduction sur La Fourchette soit le brunch à 32 €/pers.)

Dernière visite : septembre 2018

Assiette de dessert du brunch du California – Juin 2018

Pour les brunchs, le bon plan, ce sont les hôtels de standing. En effet, ils se doivent d’offrir à leur clientèle internationale un buffet bien achalandé en quantité et en qualité pour assurer le standing de la chaîne. Du coup, en période creuse, les hôtels offrent très souvent des promos pour remplir leur resto à l’heure du brunch. L’adage s’est vérifié au California, hôtel 4* situé à proximité des Champs-Elysées. C’est dans un magnifique patio ouvert, avec fontaine arabo-andalouse suggérant calme et volupté, que nous avons brunché en ce dimanche ensoleillé de juin.

La fontaine du patio intérieur de l’hôtel California

Côté buffet, le contrat est rempli avec viennoiserie (plutôt moyen/traditionnel), œuf/bacon/saucisse, tartes salées et quiches, salades variées, mets de luxe (foie gras entier mi-cuit, salade de crevettes à l’ananas, saumon fumé, charcuterie haut de gamme, tataki de thon, etc.) et fromage avant de finir par quelques douceurs (tarte au citron meringuée, tarte aux pommes, clafoutsis aux cerises, crème brulée). Ne manquait qu’un dessert au chocolat pour couronner le tout mais les pancakes au Nutella étaient là en cas de besoin !

Sakura (Paris 17ème)

102 rue de Courcelles 75017 Paris

Tél. : 01 48 88 08 08

Courcelles

Ambiance: Japonais – Tarif:  Menu à partir de 10 €

Dernière visite : février 2019

.              Assiette de brochettes – Sakura

Resto japonais probablement tenus par des Chinois, Sakura (qui signifie fleur de cerisier en japonais) affiche les classiques menus sushis ou brochettes servis avec soupe miso et salade de choux. C’est bon, c’est sain, servi dans un cadre agréable (grande salle avec au fond de la pièce un espace abrité pouvant accueillir 3 grandes tablées (réservation possible y compris le midi) et à petit prix. Excellent rapport qualité/prix.

Au Petit Marguery (Paris, 17ème)

64 avenue des Ternes  75017 Paris

Tél. : 01 45 74 16 66

  Porte Maillot

Site : http://petitmarguery-rivedroite.com/

Ambiance: Traditionnel  – Tarif:  Menu 3 plats à 30 €

Dernière visite : septembre 2016

Soufflé au Grand Marnier – Au Petit Marguery

Restaurant offrant une cuisine traditionnelle, de saison, élégamment présentée dans l’assiette et en quantité plus que suffisante, le Petit Marguery est une valeur sûre pour un déjeuner ou dîner d’affaires ou de famille. Le menu 3 plats à 30 € offre une variété de plats appréciable (entrées : melon et coppa, poireaux et haddock fumé, velouté de cocos ou terrine de canard / plats : poulet fermier, black angus, poisson / desserts : Saint-Marcelin chaud ou froid, soufflé au Grand Marnier, moelleux au chocolat, fromage blanc).

Les plats testés étaient parfaitement cuits, notamment les filets de poulet moelleux avec la peau dorée légèrement croustillante. Dommage que le chef ait choisi d’accompagner ce plat servi avec un écrasé de pommes de terre d’une sauce maison à la tomate. Un jus de volaille aurait été tellement plus gourmand. Les classiques ont parfois du bon !

Service aimable et diligent.

Le comptoir des mers (Paris 4ème)

1, rue de Turenne 75004 Paris

Tél. : 01 42 72 66 51

  Saint-Paul

Site : http://comptoirdesmers.com/

Ambiance: Poissons et fruits de mer – Tarif:  50 €/pers. boisson incluse, formule huîtres à volonté le dimanche soir et le mercredi midi et soir à 36€

Dernière visite : juillet 2017

.             Paëlla de la mer – Le comptoir des mers

Un poissonnier qui fait restau ou un restau qui a sa poissonnerie : on se pose la question quand on passe devant le Comptoir des mers tant chaque partie est bien délimitée et dans son jus. Une belle devanture de poissonnier avec aquarium et étal et un très beau restaurant avec des tables sculptées à même le bois et une ambiance moderne et raffinée. A l’affiche, des fruits de mer (homard à 39 €, poulpe grillé à 26 €), des poissons (cabillaud, saumon, délicieuse et copieuse  paella de la mer  à 19 €) et 2 plats de viande (tartare de bœuf et pièce du boucher) pour ceux qui se seraient égarés ou auraient accompagné un adepte de poissons.

.             Poulpe grillé – Le comptoir des mers

Inutile de préciser que les poissons et crustacés sont de première fraîcheur, certains étant péchés à l’épuisette devant vos yeux. Les desserts à 9 € sont plus classiques (cheesecake, fondant au chocolat, mont-blanc meringue, ..) et ne laisseront pas un souvenir impérissable.

.              Moelleux au chocolat – Le comptoir des mers

Bon choix de vin (à partir de 6€ le verre, 20 € la demi-bouteille et 35 € la bouteille). Le comptoir des mers est un bon rapport qualité prix.

Service très agréable, on se sent bienvenu.

CIP 20 (Paris 20ème)

Adresse : 39 bis rue de Tourtille, 75020 Paris

Ouverts les mercredi, jeudi et vendredi midis

Tél. : 09 50 73 77 22

   Belleville

Site : http://www.traiteurcip20.com

Ambiance: Fait maison – Tarif:  Menu 2 plats à 12 €, 3 plats à 15 €

Dernière visite : février 2019

J’ai connu le restaurant solidaire des citoyennes interculturelles de Paris 20ème (CIP 20) lors d’un atelier de pâtisserie pendant la fête de la gastronomie 2017 (lire l’article ici). J’avais été enchantée par l’événement et m’étais promis de venir tester le restaurant, d’autant plus que les tarifs sont plus que raisonnables (plat du jour à 9€, entrées et desserts à 4 €, formules 2 plats à 12 €).

.             Couscous au poulet – CIP 20

Le jeudi, c’est couscous. Ça tombe bien, j’adore ça. Je m’y réfugie donc par un temps pluvieux de janvier et suis réconfortée par l’atmosphère chaleureuse du lieu. La salle est agréable, le service doux et souriant et l’assiette comme à la maison. C’est bon, c’est frais, que demander de plus ?

Pour terminer en beauté, le thé à la menthe accompagné de 3 petits gâteaux orientaux nous transporte de l’autre côté de la Méditerranée en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

.            Thé à la menthe et pâtisseries orientales

Super rapport qualité/prix et en plus on fait une bonne action en soutenant des femmes auto-entrepreneuses qui ont à cœur la diversité et le partage multi-culturel.

La Marée (Paris, 8ème)

Adresse : 1 rue Daru 75008 Paris

  Ternes

Ambiance: Bourgeois – Tarif: Menu à partir de 29 €

Dernière visite : janvier 2019

Soupe de poisson (La Marée)

La Marée, c’est un resto de poissons comme son nom l’indique. On attend donc une assiette fraîche et gouteuse. La soupe de poissons semble maison (je me serai bien passée des arrêtes et même d’un petit caillou, ce devait être des poissons de roche !). En revanche, les tagliatelles aux oursins ont plus le goût de la crème que des oursins.

Tagliatelles aux oursins (La Marée)

Pour finir, l’éclair au champagne me réconcilie avec le lieu bourgeois et feutré dont j’avais le souvenir. Je redonnerai sa chance au produit.

Eclair au champagne (La Marée)

Deux fois plus de piment (Paris, 11ème)

Adresse : 33 rue St Sébastien 75011 Paris

Tél. : 01 58 30 99 35

Richard Lenoir

Ambiance: Chinois– Tarif : 20 €/pers. boissons incluses

Dernière visite : septembre 2017

.             Deux fois plus de piment

Avec un tel nom (2 fois plus de piment), on sait que l’on va avoir les papilles qui frétillent en déjeunant ou dînant dans le restaurant créé par un étudiant d’origine chinoise qui a maintenant fait du chemin puisque l’on trouve plusieurs restos dans Paris, avec des noms tout aussi évocateurs (3 fois plus de piment et prochainement 5 fois plus de piment !). Le concept : proposer une cuisine sichuanaise forte en saveurs et en épices, la dose de piment étant choisie par le client à la commande (de 2 à 5). Accompagnés d’amis d’origine chinoise qui ont l’habitude de manger épicé, nous choisissons le niveau 3. Et là, ou lala, mes sinus ont été débouchés illico presto ! La dose est assez forte même si elle n’empêche pas d’apprécier les plats. La prochaine fois, un 2 (voire un 1 mais je ne suis pas sûre que cela existe) suffira amplement.

Dans l’assiette, une cuisine typique de la Chine avec des raviolis de porc (délicieux), des soupes de poisson (en fait des morceaux de poissons cuits dans un bouillon de légumes, avec morceaux de légumes croquants et herbes parfumées), du poulet, du bœuf mijoté avec des carottes et navets (souvenir de notre bœuf-carottes français), des accompagnements de riz, nouilles, aubergines sautées, etc. La cuisine est gouteuse, un peu grasse pour moi mais on en redemande.

Service très aimable, cadre bobo. Penser à réserver (aucune personne sans réservation acceptée pendant le service de ce samedi soir malgré des tables libres) et à prendre du cash (pas de CB ni chèques acceptés).

L’Illusion (Paris, 9ème)

Adresse : 31 rue La Bruyère 75009 Paris

    St Georges

Ambiance: Bobo – Tarif : Environ 30-35 € entrée/plat, verres de vin à partir de 6 €

Dernière visite : octobre 2017

C’est un cherchant un resto aux abords du théâtre de La Bruyère, que je tombe sur de bonnes critiques concernant l’Illusion. Le tarif étant intéressant (aux alentours de 25 € pour un plat + 1 dessert avec réduction de 30% sur La Fourchette) et le resto idéalement situé, nous tentons le coup avec des amis.

Le cadre bobo, l’assiette composée de produits frais et originaux (poisson du jour en croute de pavot) divinement cuisinés, le service impeccable en font à coup sûr une adresse à retenir, et pas uniquement les jours de théâtre.

Poisson du jour en croute de pavot – L’Illusion

Pour les amateurs de viandes, le megafat burger (double tranche de bacon et de fromage) ou la pièce du boucher (24 € chacun) servis sur  planche en bois avec des frites fraîches feront l’affaire.

Légère déception sur le dessert (cheesecake un peu fade à mon goût) mais  adresse que je recommande vivement.