Archives de catégorie : Bonnes adresses

Bôl (Paris 8ème)

3 rue Mollien 75008 Paris

Tél. :01 75 42 65 56

M°: Monceau

Ambiance: cantine vietnamienne tendance – Tarif:  Entre 10 et 14 € – Du lundi au vendredi de 11h à 15h

Dernière visite : mars 2019

Bobun de chez Bôl – Paris

Une longue file d’attente à l’extérieur, quelle que soit l’heure (midi ou 14h) et quel que soit le temps, c’est un signe qui ne trompe pas. Armées de patience, nous décidons avec une collègue de tester ce resto-snack vietnamien de poche (10 tables) à la devanture healthy et tendance. Bôl comme les fameux bowls américains remplis de légumes et viandes ou poissons aux couleurs chatoyantes dont la vue aiguise l’appétit. Les odeurs qui nous titillent les narines pendant les 15 minutes de queue sont des plus agréables également (sans doute moins pour le voisinage !).

Arrivées devant le comptoir, les 2 serveurs composent en direct les fameux bols à base soit de riz soit de vermicelles soit de soupe, agrémentés de pousse de soja, carottes râpées, laitue, herbes fraiches, nems au porc ou végétarien, viande (poulet ou porc) ou crevettes et si on le souhaite toping oignons frits et cacahuètes. C’est beau (dans le bol et dans la salle) et sain. Le prix est correct pour le quartier : 9,50 € le bol bien garni qui suffit amplement pour une personne, 13,50 € avec une entrée (nems ou rouleaux de printemps) ou un dessert (gâteau au manioc, gâteau à la banane, salade de fruits frais ou bol de tapioca) et une boisson. Il y a même de l‘eau de coco fraîche encore dans la noix à 3,50 € (hors menu). Formule banh mi (sandwich vietnamien, le pain a l’air délicieux, à tester une prochaine fois) à 9,50 € avec une entrée ou un dessert et une boisson.

Service très agréable.



www.bol-vietnamien.com

B.O.U.L.O.M (Paris 18ème)

181 rue Ordener 75018 Paris

Tél. : 01 46 06 64 20

WWW.BOULOM.NET

M°: Jules Joffrin ou Porte de Clignancourt

Ambiance: Bistronomie – Tarif:  buffet à 29 € le midi, 39 € le soir, 45 € brunch samedi et dimanche, verre de vin à partir de 6 €

Dernière visite : février 2019

La salle du restaurant B.O.U.L.O.M (février 2019)

B.O.U.L.O.M c’est l’anagramme de Boulangerie Où L’On Mange, en référence à la boulangerie en devanture de la rue Ordener qu’il faut traverser pour arriver dans l’antre du restaurant. Créé par Julien Duboué, jeune chef basque qui s’est notamment illustré dans une édition de Top Chef (divertissement autour de la cuisine sur M6), B.O.U.L.O.M est un bistrot gastronomique sous forme de buffet. On y trouve des produits de grande qualité (charcuterie label rouge en provenance du pays basque, fruits de mer, agneau de lait, saucisse cuite sur la braise, cabillaud en croûte, etc., plateau de fromages et moult desserts).

Cave à affiner la viande (B.O.U.L.O.M février 2019)

La patate douce ou les pommes dauphines en accompagnement sont sans aucun doute les meilleures que j’ai mangées, fondantes à souhait pour les premières, croustillantes pour les secondes.

Agneau de lait et pommes dauphines (B.O.U.L.O.M février 2019)

L’ambiance est très conviviale, de la table pour 2 à la grande tablée partagée avec d’autres clients. L’accueil du personnel est chaleureux, voire amical, de l’hôtesse dans la boulangerie aux cuistots qui servent les plats au buffet chaud, en passant par les serveurs qui débarrassent les assiettes vides sur les tables, sans oublier François, le maître de salle qui prend soin de chacun comme de véritables copains, sans tomber dans la familiarité.

J’ai passé un très bon moment et ai hâte de faire connaître l’endroit à mes proches. Côté tarif, c’est élevé, surtout pour le quartier, mais largement justifié par la qualité des produits servis. Un bémol ? L’ambiance sonore, assez bruyante, ambiance bodega lors d’une troisième mi-temps de rugby, donc à éviter si on recherche un endroit pour discuter au calme.


Balade botanique et atelier cuisine zéro déchet par Altrimenti

Organisateur : Altrimenti (tél. : 06 46 13 64 56)

https://www.facebook.com/pg/altrimenti.asso

Lieu : Parc de la Bergère à BobignyChemin latéral de l’avenue Paul Vaillant-Couturier / Cité Administrative 2 / 93 000 Bobigny

  Bobigny Pablo Picasso Préfecture

Date : août 2018 – Durée : 3 heures – Tarif: gratuit sur réservation sur le site EXPLOREPARIS.COM

Atelier cuisine zéro déchet proposé par Altrimenti – Août 2018

L’association Altrimenti, créée par la pétillante Samanta afin de lutter contre le gaspillage alimentaire,  nous convie à une balade botanique dans le parc départemental de la Bergère, à Bobigny, afin de découvrir les vertus de quelques plantes communes et pourtant méconnues. C’est en compagnie d’une guide botaniste naturopathe que nous partons à la cueillette en petit groupe (une dizaine de personnes dont la moitié d’enfants, auxquels l’atelier s’adapte très bien).

Puis, direction la cuisine aménagée dans un préfabriqué du parc pour la préparation d’une salade estivale colorée composée des herbes et plantes cueillies ensemble et de quelques aliments sauvés du gaspillage alimentaire tels que les carottes invendues des marchés ou le pain rassis qui a fait un excellent toping pour notre salade après avoir été écrasé puis sauté à la poêle avec de l’huile d’olive et des graines d’orties. Nous avons également réalisé des pestos d’orties et de fanes de carottes pour relever les salades.

Petites salades estivales préparées à partir d’aliments simples

Petite astuce livrée par Samanta : pour parfumer soupe et autres préparations mijotées, inutile de se tourner vers le bouillon-cube du commerce. Il suffit de faire infuser dans une casserole d’eau bouillante des « déchets » telles que les pelures de légumes et d’y ajouter sel et poivre.

Merci à Samanta et tous ceux et celles qui oeuvrent au sein de l’association  pour cette balade et ces découvertes champêtres à quelques encablures de Paris, dans une ambiance multi-culturelle très sympathique.

Parmi les découvertes botaniques lors de la balade:

  • L’Achillée millefeuille qui se consomme fraîche en salade ou séchée en tisane. Reconnue pour ses propriétés hormonales (apaise les douleurs menstruelles).
  • Le plantin qui calme les démangeaisons dues aux orties et qui poussent en général à proximité de ces dernières (la nature fait bien les choses !). Cette petite herbe se consomme également en salade.
  • Le robinier, également appelé faux acacia en raison des épines présentes sur ses branches. Seules les fleurs, qui ont un goût sucré de miel, sont comestibles, crues ou en beignets. On les trouve en fin d’été.
  • Le sureau noir: on peut faire un sirop avec les fleurs ou laisser ces dernières infuser dans de l’eau fraîche pour la parfumer délicatement. Les baies se mangent également. Elles auraient des vertus pour les bronches. Attention à ne pas confondre le sureau noir avec le cornouiller sanguin qui donne des baies rouges toxiques semblables à celles du sureau. Pour les différencier : les feuilles du cornouiller sanguin donnent des filaments lorsqu’on les déchire.
  • L’aubépine : les jeunes feuilles se mangent crues en salade au printemps. Les fleurs qui sentent bon lorsqu’elles se trouvent sur l’arbre ont une forte odeur désagréable dès lors qu’elles sont coupées.
  • Les orties se mangent crues ou en soupe ou en infusion. Riches en fer et en silice, elles aident à prévenir les problèmes d’articulation.

Orties à cueillir et préparer avec précaution (gants et ciseaux requis !)

  • Les ronces : elles donnent des mûres et les jeunes feuilles se mangent crues ou se boivent en tisane.
  • La bardane qui aide à lutter contre les problèmes de peau. La tige pelée se mange crue ou cuite ainsi que les feuilles.
  • Les trèfles : les fleurs sont sucrées et se mangent en salade.
  • La mauve: les fleurs qui se mangent en salade sont réputées adoucir la gorge tandis que les feuilles ont un effet laxatif.

    Parterre de mauves – Parc de la Bergère (Bobigny)

Hotel California Lounge Bar (Paris 8ème)

16 rue de Berri 75008 Paris

George V

Ambiance: Brunch  – Tarif:  46 €/pers. avant réduction (30 à 40% de réduction sur La Fourchette soit le brunch à 32 €/pers.)

Dernière visite : septembre 2018

Assiette de dessert du brunch du California – Juin 2018

Pour les brunchs, le bon plan, ce sont les hôtels de standing. En effet, ils se doivent d’offrir à leur clientèle internationale un buffet bien achalandé en quantité et en qualité pour assurer le standing de la chaîne. Du coup, en période creuse, les hôtels offrent très souvent des promos pour remplir leur resto à l’heure du brunch. L’adage s’est vérifié au California, hôtel 4* situé à proximité des Champs-Elysées. C’est dans un magnifique patio ouvert, avec fontaine arabo-andalouse suggérant calme et volupté, que nous avons brunché en ce dimanche ensoleillé de juin.

La fontaine du patio intérieur de l’hôtel California

Côté buffet, le contrat est rempli avec viennoiserie (plutôt moyen/traditionnel), œuf/bacon/saucisse, tartes salées et quiches, salades variées, mets de luxe (foie gras entier mi-cuit, salade de crevettes à l’ananas, saumon fumé, charcuterie haut de gamme, tataki de thon, etc.) et fromage avant de finir par quelques douceurs (tarte au citron meringuée, tarte aux pommes, clafoutsis aux cerises, crème brulée). Ne manquait qu’un dessert au chocolat pour couronner le tout mais les pancakes au Nutella étaient là en cas de besoin !

La Marée (Paris, 8ème)

Adresse : 1 rue Daru 75008 Paris

  Ternes

Ambiance: Bourgeois – Tarif: Menu à partir de 29 €

Dernière visite : janvier 2019

Soupe de poisson (La Marée)

La Marée, c’est un resto de poissons comme son nom l’indique. On attend donc une assiette fraîche et gouteuse. La soupe de poissons semble maison (je me serai bien passée des arrêtes et même d’un petit caillou, ce devait être des poissons de roche !). En revanche, les tagliatelles aux oursins ont plus le goût de la crème que des oursins.

Tagliatelles aux oursins (La Marée)

Pour finir, l’éclair au champagne me réconcilie avec le lieu bourgeois et feutré dont j’avais le souvenir. Je redonnerai sa chance au produit.

Eclair au champagne (La Marée)

Deux fois plus de piment (Paris, 11ème)

Adresse : 33 rue St Sébastien 75011 Paris

Tél. : 01 58 30 99 35

Richard Lenoir

Ambiance: Chinois– Tarif : 20 €/pers. boissons incluses

Dernière visite : septembre 2017

.             Deux fois plus de piment

Avec un tel nom (2 fois plus de piment), on sait que l’on va avoir les papilles qui frétillent en déjeunant ou dînant dans le restaurant créé par un étudiant d’origine chinoise qui a maintenant fait du chemin puisque l’on trouve plusieurs restos dans Paris, avec des noms tout aussi évocateurs (3 fois plus de piment et prochainement 5 fois plus de piment !). Le concept : proposer une cuisine sichuanaise forte en saveurs et en épices, la dose de piment étant choisie par le client à la commande (de 2 à 5). Accompagnés d’amis d’origine chinoise qui ont l’habitude de manger épicé, nous choisissons le niveau 3. Et là, ou lala, mes sinus ont été débouchés illico presto ! La dose est assez forte même si elle n’empêche pas d’apprécier les plats. La prochaine fois, un 2 (voire un 1 mais je ne suis pas sûre que cela existe) suffira amplement.

Dans l’assiette, une cuisine typique de la Chine avec des raviolis de porc (délicieux), des soupes de poisson (en fait des morceaux de poissons cuits dans un bouillon de légumes, avec morceaux de légumes croquants et herbes parfumées), du poulet, du bœuf mijoté avec des carottes et navets (souvenir de notre bœuf-carottes français), des accompagnements de riz, nouilles, aubergines sautées, etc. La cuisine est gouteuse, un peu grasse pour moi mais on en redemande.

Service très aimable, cadre bobo. Penser à réserver (aucune personne sans réservation acceptée pendant le service de ce samedi soir malgré des tables libres) et à prendre du cash (pas de CB ni chèques acceptés).

Les coulisses Carrefour (dans toute la France)

Lieu : Carrefour Bercy, place de L’Europe, Centre Commercial Bercy 2, 94220 Charenton-le-Pont

Date  : novembre 2017 – Durée: 2 heures -Tarif : Gratuit sur inscription

Pour la 3ème année, l’enseigne Carrefour ouvrait ses portes à ses clients afin de leur faire découvrir les coulisses de ses magasins. Toujours heureuse de percer les secrets de fabrication, je m’inscris pour la visite de mon hyper, Carrefour Bercy. Nous devions être un petit groupe de 5, nous ne sommes que 3, accompagnées de 2 employés du magasin, Frédéric le responsable du secteur Frais et Rodolphe un superviseur de caisses. Presque une visite particulière ! Après le café et les viennoiseries de bienvenue, nous partons à la découverte du laboratoire où sont confectionnées les pâtisseries vendues au rayon libre-service. Je suis assez surprise de constater que tout est fait maison, comme chez l’artisan boulanger : les cercles à entremets sont sur chariots, les petits gâteaux en train d’être emballés manuellement et  la pâte à chou pour les chouquettes dans la cuve du batteur.  Moi qui pensais que la plupart des gâteaux arrivaient surgelés d’une usine, j’en prends pour mon grade. Si c’est fait sur place dans les règles de l’art, pourquoi ne pas essayer la prochaine fois que je voudrai un gâteau et que je n’aurai pas le temps de le faire moi-même, par exemple pour un anniversaire ?

La visite se poursuit au labo de boulangerie. Là, 2 types de fours sont utilisés : le four à sole classique des boulangers où sont cuits les pains bios et spéciaux (délicieux, comme chez l’artisan boulanger) et les fours à chaleur ventilée où sont cuits les pains et baguettes ordinaires (aspect et goût industriels, à bannir).

Après les coulisses de la boulangerie-pâtisserie, nous partons vers les caisses où nous est expliqué le fonctionnement de ce service, avec moult détails sur les horaires et tâches des caissiers. Instructif. Je découvre également de nouveaux concepts auxquels je n’avais jamais prêté attention, comme la caisse réservée aux enfants, la caisse coupe file pour les clients qui s’identifient avec leur smartphone et rejoignent directement la caisse dès que leurs achats sont terminés, sans faire la queue, …

Panier Côté Coulisses offert en fin de visite

Voilà une superbe visite, réalisée dans des conditions très sympathiques (un sac garni de mignardises et pain du jour est offert en fin de visite) qui redonne un visage humain à l’hyper que l’on a souvent tendance à opposer aux petits commerces.

Laouz (Paris 1er)

Adresse : 136 rue Saint-Honoré 75001 Paris

Tél.:   01 42 86 85 23

www.laouz.com

Louvre Rivoli

Ambiance: Algérien -Tarif : Menu du jour entrée, plat, dessert à 19 €, carte : entrées 9 €, plats entre 15 € (tagine ou couscous végétarien) et 22 € (couscous royal), thé à la menthe 4 €

Dernière visite : avril 2018

Pâtisseries fines – Laouz (août 2017)

Restaurant-salon de thé algérien haut de gamme, Laouz qui signifie « amande » en arabe littéraire, offre une belle devanture de pâtisseries fines (plus de 200 gâteaux selon la réclame maison) vendues 2.50 € pièce à emporter, 3.20 € consommées sur place mais c’est un véritable restaurant qui s’y niche. Harira, chorba, brick ou salade en entrées, couscous et tagine en plats, le choix est limité mais mieux vaut une carte courte, garante de fraîcheur, et maîtrisée qu’une liste à rallonge de plats à réchauffer.

Kefta à l’oeuf – Laouz (août 2017)

Je confirme que les plats sont préparés à la commande car à 13h15 on nous annonce 30 minutes d’attente pour un couscous. C’est un peu long, nous nous rabattons donc sur le plat du jour, un tagine de poulet aux citrons et aux olives.

Tagine de poulet au citron – Laouz (août 2017)

Le plat arrive fumant comme il se doit, accompagné d’une corbeille de pains orientaux des plus alléchantes : matloo (pain au levain à base de semoule cuit sur un tagine), Khoubz dar (pain à la texture légèrement briochée/craquante parsemé de graines de sésame noir). Le salon vend d’ailleurs ses pains à emporter. Pour sûr, j’y repasserai pour m’approvisionner pour mes repas méditerranéens et orientaux.

Pains orientaux – Laouz (août 2017)

Bonnes saveurs de là-bas, service agréable mais un peu long, cadre raffiné (préférer la salle du bas à celle de l’étage qui accueille des grandes tablées et est donc assez bruyante), une belle adresse pour un thé à la menthe traditionnel (servi sucré ou non sucré, accompagné de fleur d’oranger si on le souhaite) que l’on accompagne de pâtisseries fines et peu sucrées ou un déjeuner ou dîner offrant un excellent rapport qualité/prix (-40% sur la carte hors boissons via La Fourchette).

Vitrine des pâtisseries – Laouz (août 2017)

Keung Kee (Montréal, Canada)

Adresse : 70 rue de la Gauchetière Ouest – Montréal (Canada)

Place d’Armes

Ambiance: chinois -Tarif : abordable (déjeuner de homard aux alentours de 30 CAD / pers. soit environ 20 € / pers.)

Dernière visite : août 2017

Homard sel, poivre et piment de chez Keung Kee (Montréal, août 2017)

Le homard canadien est réputé pour son goût et son prix abordable compte tenu de son abondance dans les eaux canadiennes alors un séjour chez nos cousins d’Amérique ne saurait être complet sans un repas autour du crustacé.

Une amie qui a de la famille à Montréal me recommande le Keung Kee, restaurant cantonnais situé dans le China Town de Montréal, à quelques pas de la station de métro Place d’Armes, en plein centre-ville. Ça tombe bien, nous avions prévu China Town dans la liste des sites touristiques à visiter, ça fera d’une pierre deux coups.

Le restaurant Keung Kee situé dans le quartier chinois de Montréal

Le restaurant est assez discret d’extérieur et j’avoue que je ne m’y serai pas engagée si l’adresse ne m’avait été conseillée (une bonne partie de la carte affichée à l’extérieur du restaurant est en chinois et il faut monter un escalier étroit avant d’arriver dans la salle). Y déjeune une clientèle essentiellement d’origine asiatique et quelques touristes reconnaissables à leurs tenues sportives.

Le restaurant propose les traditionnels plats chinois à prix abordables (menu du midi à partir de 8,50 CAD hors taxe soit environ 7 € taxes comprises), ainsi qu’un beau choix de fruits de mer (homards, crabes, noix de St jacques, etc.).

Le prix du homard dépend du cours du marché. Ce jour-là, le homard entier d’environ 500 g est à 22 CAD hors taxe (environ 18 € TTC). En y ajoutant un bol de riz (1,75 CAD H.T.), le thé et les mignardises (quartiers d’orange et un Fortune Cookie, on est à China Town !) offertes et le service (compter environ 10% du prix H.T.), on déjeune pour 30 CAD TTC par personne soit environ 20 € TTC. Pour un homard entier, c’est donné ! (les restaurants de la place Jacques Cartier affichaient le demi-homard à 32 CAD HT et le menu avec homard entier à 50 CAD HT le même jour). Celui que j’avais choisi au sel, poivre et piment était servi en tempura, très bon mais un peu gras. Un client apparemment habitué des lieux me recommande de revenir pour tester le homard à la hong-kongaise, le meilleur selon lui. C’est noté pour ma prochaine visite et je prendrai également soin de commander un homard pour deux, éventuellement suivi d’un autre plat, car la portion est vraiment copieuse et il est dommage de gâcher un produit aussi noble.

Cadre simple, service correct.