Salon de la gastronomie des Outre-mer Sagasdom -3ème édition (2 au 4 février 2018)

Adresse : 1 place de la Porte de Versailles – 75015 Paris

  2 et 3a  Porte de Versailles

La remise du prix du Trophée de Babette – Sagasdom 2018

http://www.sagasdom.com/

Date de visite : février 2018

Après les 2 premières éditions à la Porte de la Villette, Babette de Rosières offre comme écrin à son 3ème salon de la gastronomie des outre-mer la Porte de Versailles, une véritable reconnaissance en terme de notoriété et un espace plus grand pour accueillir d’avantages d’exposants.

Le salon en profite pour s’ouvrir à la francophonie, avec des stands de la Tunisie ou de l’Afrique noire. Le mélange fonctionne plutôt bien. Autre nouveauté : un concours opposant des élèves d’écoles hôtelières jugés par un panel de chefs renommés, dont Guylène Arabian. Idée intéressante mais pas facile à suivre debout. On se lasse vite.

La préparation du sorbet au coco traditionnel

Le salon, c’est avant tout un lieu de découvertes gastronomiques et d’échanges avec des producteurs et artisans venus faire découvrir leurs spécialités. Aux traditionnels boudins, accras et sorbets coco, se mêlent des mets moins connus en Métropole tels que les traditionnels kassav (galettes de farine de manioc cuites sur une plaque en fonte très chaude, servies nature ou fourrées de confiture de coco, goyave, etc.) ou quelques innovations (kassav en version snacking : salés, fourrés de jambon et emmental ; boulettes de poissons apéritives ; eau de coco pétillante ; etc.).

Galettes de kassav cuites sur plaque – Sagasdom 2018

Babette est là bien sûr, toujours souriante et disponible pour répondre aux sollicitations de ses fans. Force et courage pour l’année prochaine comme on dit aux Antilles !

La chef Babette de Rosières goutant les préparations sur le stand de la Guadeloupe

Conférence Vins insolites (Le Cordon Bleu Paris)

Lieu : Le Cordon Bleu – 13 quai André Citroën 75015 Paris

  Javel André Citroën

Date  : Février 2018 – Durée: 1,5 heure -Tarif : 10 €

www.cordonbleu.edu

La célèbre école de cuisine Le Cordon Bleu renouvelle le cycle de conférences autour de la gastronomie initié en 2016/2017 mais cette année les conférences sont payantes (10 €, conférence d’environ 1,5 h). Je sélectionne donc celles auxquelles je compte participer et me laisse tenter par un intitulé énigmatique : les vins insolites. En quoi un vin peut-il être insolite ? C’est d’ailleurs par cette question que Pierrick Bourgault, conférencier du jour qui se définit comme un artisan en écriture et photographie, lance le débat. Les réponses fusent au sein de l’auditoire composé d’une quinzaine de passionnés et/ou curieux amateurs de vins :

  • L’altitude à laquelle poussent les vignes : eh oui, la Réunion produit du vin à partir de vignes perchées à plus de 1.600 m d’altitude ;
  • La température au moment des vendanges, avec le vin de glace (vin issu de raisins vendangés en hiver, produit au Canada, en Allemagne et en Alsace) ;
  • La couleur : j’apprends avec étonnement qu’il existe des vins orange, tirés d’un cépage de vin blanc vinifié comme un vin rouge, c’est-à-dire avec la peau du raisin qui donne une coloration orangée au moût ;
  • Le mode de vinification : en amphores (jarres en terre cuite utilisées depuis l’Antiquité) par exemple ou bien avec de la neige carbonique.
San Giovese Via Mari 2016 – Bouteille numérotée 13

Après ces découvertes surprenantes, place aux dégustations ! Nous testons 6 crus dans la salle de dégustation de vins de l’école, bien équipée à cet effet : 2 blancs, 1 rosé et 1 rouge pétillants et 2 rouges. Mon préféré est un San Giovese dit vin de balcon, produit à seulement 31 bouteilles par an par un Italien passionné qui cultive la vigne sur sa terrasse en Toscane. Merci à Pierrick Bourgault d’avoir partagé avec nous cette rareté, offerte par le producteur désireux de figurer dans le livre de M. Bourgault, Vins insolites. Voilà qui est chose faite.

Secrets de fabrication de galettes et crêpes (Saint-Denis)

La Bigoudene Crêperie, 11 allée des 6 Chapelles, 93200 Saint-Denis

www.labigoudene.fr

  Basilique de Saint-Denis

Prix : 6 €, Durée : 1h30

Date : Février 2018

Pour la Chandeleur, je me laisse tenter par une découverte/dégustation de galettes bretonnes organisée durant toute l’année par la crêperie La Bigoudene, via l’office de tourisme de la Seine Saint-Denis (www.tourisme93.com) grâce auquel j’ai déjà fait de bien belles découvertes. Pour un prix modique (6€ par personne), nous découvrons pendant près de 2 heures les secrets de fabrication des véritables galettes bretonnes, c’est-à-dire les galettes de sarrasin, également appelé blé noir bien qu’il ne s’agisse pas d’une céréale. En effet, le sarrasin, originaire d’Asie, appartient à la famille des polygonacées comme l’oseille ou la rhubarbe. Il ne contient pas de gluten mais a des qualités nutritionnelles très proches de celles du blé, ce qui en fit un élément indispensable de l’alimentation bretonne à partir du XVIème siècle.

Merci aux personnes qui nous ont accueillis lors de cette visite pour leur gentillesse et leur générosité aussi bien dans l’assiette (nous avons goûté de nombreuses galettes) que dans la transmission du savoir (les recettes sont fournies gratuitement sur le site labigoudene.fr et il nous a été remis à chacun les recettes des produits dégustés). On sent que la maison est authentique et travaille de bons produits frais (farine de sarrasin bio, beurre généreusement servi).

Démonstration-dégustation de galettes à La Bigoudene – Février 2018

Je recommande principalement la visite et un déjeuner à la crêperie aux personnes qui habitent ou travaillent à  Saint-Denis. Pour les autres dont je fais partie,  cela ne vaut pas nécessairement le coup de faire le déplacement. Je n’ai pas appris beaucoup de choses (c’est normal, la recette des galettes étant assez simple), si ce n’est quelques petits trucs et astuces que je vous livre ici:

  • Il existe de multiples déclinaisons de pâte à crêpes. L’important est de garder les proportions de farine et de liquide, soit 1,25 l de liquide non gras  pour 500 g de farine et une pincée de sel. Le liquide peut être un mélange d’eau de source, lait, bière, cidre, …
  • Le blé noir a besoin d’être battu pour fermenter. Il est conseillé de préparer la pâte la veille et de la laisser poser.
  • L’ajout de miel liquide dans la pâte donne à la galette une jolie couleur dorée.

Visites gourmandes organisées par l’office du tourisme de Seine Saint-Denis

C’est grâce à la fête de la gastronomie que j’ai connu le site de l’office du tourisme de Seine Saint-Denis (www.tourisme93.com) qui faisait la promotion de quelques événements culinaires. J’ai ainsi découvert nombre de visites culturelles, en Seine Saint-Denis mais également à Paris, proposées à des tarifs très intéressants (à partir de 6 euros la visite et en général aux alentours de 15 € l’activité d’environ 2 heures). Il y en a pour tous les goûts : ballades urbaines, découvertes du patrimoine industriel, théâtre et bien sûr gastronomie.

Collation au temple sikh de Bobigny – Octobre 2017

J’ai notamment noté côté cuisine :

  1. Secrets de fabrication de galettes et crêpes à la crêperie bretonne La Bigoudene (Saint-Denis)
  2. Balade botanique et atelier cuisine zéro déchet par Altrimenti (Bobigny)
  3. Balade-dîner au cœur du quartier chinois de Belleville (Paris)
  4. Barbès gourmand, cuisine de rue à la Goutte d’Or (Paris)
  5. La brasserie Gallia, manufacture de bières (Pantin)
  6. Brasserie La Parisienne : visite et dégustation de bières artisanales (Pantin)
  7. L’ancienne chocolaterie Menier (Noisiel)
  8. Visite d’un centre horticole (Aulnay sous Bois)